Vous êtes ici

Joshua Tree National Park

La Californie regorge de parcs et de réserves naturelles, qui dessinent un croissant entourant la portion de côte californienne et les trois grands centres urbains que sont San Francisco, Los Angeles et San Diego. Couvrant plus de la moitié de la distance qui sépare le Mexique du Canada et étant située entre les Rocheuses et l'Océan Pacifique, on peut s'attendre à une grande variété de paysages et de climats.Je commencerai une (j'espère) longue liste de balades par le Joshua Tree National Park, situé à 200km à l'Est de Los Angeles. Il n'est pas particulièrement étendu (par rapport à certains monstres tels que Yosemite ou Death Valley) mais possède la particularité d'être situé à la frontière entre deux zones de désert : le "Rainshadow desert" et le désert du Mojave. Chacun de ces désert possède ses caractéristiques propres en matière de végétation, de climat, de géographie et il est intéressant d'observer les subtiles transitions qui s'opèrent à mesure qu'on le parcourt. Il doit son nom à un arbre biscornu, sorte de croisement entre un palmier et un cactus.D'un point de vue historique, les plus anciennes cultures humaines dans cette zone remontent tout de même à 5000 ans, avec les Pintos. Bien qu'hospitalier, le désert a en effet toujours été habité et même les occidentaux y ont implantés quelques ranchs au XIXe siècle. Des découvertes de filons aurifères ont renforcé la présence humaine et il reste aujourd'hui plusieurs vestiges de mines. Au début du XXe siècle, le climat s'est notablement asséché, chassant les éleveurs plus à l'Ouest. Le parc a été créé en 1936 et attire aujourd'hui aussi bien les touristes que les citadins du coin. Il est traversé en diagonale par une route goudronnée et quelques pistes (carrossables ou non) rayonnent de cet axe principal. Il est donc assez aménagé mais de grandes zones sont laissées en "wilderness" pour les amateurs de nature à l'Etat pur.Après cette petite introduction, place aux photos :  Le désert est une grande plaine sablonneuse, parsemée de végétation rase ou arborée, sertie dans un vaste anneau montagneux. Vous pouvez voir ici un exemplaire du fameux Joshua Tree. Le même en version toupitiDe nombreux troncs jonchent le sol, la sécheresse tend à les laisser sur place un moment, le temps que les termites et autres y creusent leurs colonies.On trouve énormément de ces empilements rocheux : du granit formé en profondeur, craquelé et fissuré, qui finit par être mis à jour par érosion des roches plus tendres qui le recouvrent.Preuve est faîte que certains endroits ne sont pas si désertiques que ça : le lac est artificiel, cependant, retenu par un petit barrage.Un Joshua Tree vu de prèsUne vue sur la faille de San Andreas (la ligne foncée la plus lointaine dans la plaine) depuis Keys ViewDans les jardins (sic) situés un peu plus loin, on peut contempler les "choyas sauteurs" des cactus qui s'agrippent à tout ce qui passe. On peut voir le squelette sur certains spécimens (un peu crevards...)Celui-ci est un peu plus vigoureux, dira-t-onDès qu'une fracture sous-terraine permet à l'eau d'être stockée/de remonter, on tombe sur des oasis d'énormes palmiersLa fin de la journée est l'occasion d'observer un joli soleil couchantJuste parce que c'est beau...C'est tout pour aujourd'hui. Je mettrai le lien vers l'album FB dès que ce stupide site me laissera y uploader toutes mes photos...

Pays: 

Nouveaux membres

  • bbarron
  • asaadana
  • akamoua
  • bbarthes
  • adelahougue

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer