Vous êtes ici

J'y étais! J'ai rien vu...

Vendredi dernier, Obama était à USC (University of Southern California) pour un rally politique en faveur du camp Démocrate. Le discours se fera en plein air, sur les marches de la Doheny Library, en plein coeur du campus, près de Downtown, à 13h30.Obama était déjà venu à LA en aout, pour un fundraiser (qui, comme son nom l'indique, est un évènement payant visant à récolter des fonds pour le parti). Les environs avaient été bloqués sur plusieurs blocs dans toutes les directions, ce qui avait provoqué une belle pagaille, souvenez-vous. Ce coup-ci, ils l'ont joué plus fine en ne bloquant que quelques rues autour du campus et en faisant arriver Obama en hélico sur le campus. Résultat pas de problèmes de circulation.L'annonce de l'évènement indique que "pour des raisons de sécurité, il est interdit de constituer une file d'attente pendant la nuit précédent l'évènement" et que le lieu peut accueillir 30 000 personnes. Autant dire que les (bonnes) places vont être chères. Départ du consulat à 9h45, arrivée sur place vers 10h30 et les abords du campus sont étonnamment calmes. A l'exception de quelques agents et motards, les trottoirs n'accueillent que quelques volontaires indiquant le chemin vers l'entrée et des visiteurs apparemment peu pressés.Où sont les barrières? Les bagnoles de flic? Les fourgons du SWAT? Ah non, pardon, on n'est pas en France...On déchante un peu en arrivant devant l'entrée, d'où s'étire un long serpent humain enserrant toute le quart Nord-Ouest du campus dans un anneau bigarré. Commence alors la remontée de cette file d'attente de plus de 2km de long au moment où nous arrivons. Etudiants, familles avec enfants ou solitaires; blancs, noirs ou hispanos, tous attendent calmement l'ouverture des contrôles de sécurité, encadrés par des volontaires sympathiques et des vendeurs de T-shirts, badges, casquettes, à l'effigie d'Obama.A un coin du campus L'ambiance est étonnamment détendue et agréable. Pas de prise de tête ou de resquillage ici : les gens discutent entre eux, font connaissance avec leurs voisins d'attente, s'informent auprès des volontaires ou déclinent avec humour les avances du 15e vendeur de badge qui passe. Une heure après notre arrivée dans la file, elle commence à avancer, par à-coups. Un peu plus tard, nous sommes survolés par 3 hélicos militaires, annonciateurs de l'arrivée de notre hôte. La file avance doucement, toujours dans le calme et la bonne humeur. Il nous faudra environ une heure et demie pour arriver aux contrôles, dignes de ceux d'un aéroport.Et il y en a encore beaucoup, BEAUCOUP plus derrière et sur les côtésUne foule compacte a déjà envahi les lieux et patiente au son d'un groupe de rock. Puis les discours d'ouverture se succèdent : Jammie Foxx (qui n'a que le mot "enthusiasm" aux lèvres), la sénatrice Démocrate de Californie, Barbara Boxer et d'autres dont je n'ai pas saisi le nom. Enfin, Obama arrive sous un tonnerre d'applaudissements.Les photos sont pas terribles mais, comme annoncé dans le titre de ce billet, j'étais vraiment loin...Son discours est, comme toujours, très bon, bien qu'un peu orienté "Republican-bashing". Sa métaphore automobile de la situation des dernières années fait mouche (les Républicains plantent la voiture/pays dans le fossé, laissent les Démocrates se salir pour l'en sortir puis demandent à récupérer les clés une fois la voiture à nouveau sur la route) et il s'offre une chute digne de Monty Python :

You ever notice when you want to go forward, what do you do? You put  your car in “D.”  You want to go backwards, what do you do?  You put it  in “R.”  (Applause.) That’s not a coincidence.  We want to go forward.   We don’t want to go backwards.  (Applause.)

Il parle pendant une petite heure avant de s'offrir un bref bain de foule (pas de notre côté malheureusement) et de remonter dans son hélico, direction Las Vegas. La foule se disperse rapidement, laissant derrière elle une pelouse piétinée et jonchée de prospectus (en même temps, il n'a pas été question d'environnement dans le discours). Le rally aura rassemblé plus de 32 000 personnes sur place et près de 5 000 ont suivi la retransmission sur écran géant dans l'école de cinéma de USC située non loin. Au final, beaucoup d'attente mais ça valait le coup rien que pour l'expérience d'un tel évènement et l'ambiance qui l'entoure.Vous trouverez plus de mes photos sur Facebook.Pour de plus jolies photos, voir le diaporama du LA weekly.Pour la mise en contexte de cet évènement, voir l'article du LA Times.

Pays: 

Nouveaux membres

  • hberthier
  • vhuang
  • crambert
  • bbarron
  • asaadana

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer