Vous êtes ici

Le pays du soleil couchant...

Voila, ça y est, la nouvelle année et là.... et c'est tout un pays qui "s'éteint" pour quelques jours...Mais tout d'abord, remontons un peu dans le temps.Depuis quelques jours déjà, c'était un peu la folie dans les librairies car tout le monde voulait se procurer des 年賀状 (nengajô), cartes de voeux pour le nouvel an. Perso, je trouve ca plus fun de les faire soit-même, alors je m'y suis collé! La calligraphie c'est pas encore mon truc par contre.... Je remercie d'ailleurs infiniment la japonaise qui m'a dessinée la branche et les fleurs dans le coin en bas à droite! On remarquera que c'est l'année du Tigre désormais (d'où la patte de tigre qui me servira de pantoufle quand il fera plus froid).Aussi, on peut trouver de nombreux 門松 (kadomatsu), arrangement floral de pin (pour la longévité) et de bambou (pour la santé), aux pieds des portes des maisons et magasins.La photo ci-contre a été prise il y a 1 heure et présente les escaliers de l'entrée de l'immeuble juste à côté de ma résidence étudiante. Et non, il s'appelle bien "Grande Maison Hiyoshi" comme vous avez pu le remarquer... C'est vrai, il faut reconnaitre qu'un immeuble c'est une grande maison...Le français est vraiment très en vogue au Japon, on peut le lire de partout. En plus des noms des batiments, on le retrouve aussi sur les vêtements (très drôle quand un homme porte un T-shirt "je suis la plus belle"), sur les sacs ("comme ça"), dans le nom des boissons et plats, etc. Je disgresse : ceci mériterait de faire l'objet d'un billet à part entière!Revenons à nos moutons.Hier, 31 décembre, 大晦日(ômisoka) : l'effervescence atteint son maximum. Dès très tôt le matin, les gens font la queue pour aller récupérer des 御節料理(osechi ryôri), plats traditionnels japonais pour le 正月 (shôgatsu), i.e. le nouvel an, composés d'algues, de sortes de surimi ou encore de patates douces écrasées aux chataignes... Ils sont souvent accompagnés de 寿司 (sushi) ou de 刺身 (sashimi) pour ce repas en famille (comme précisé dans mon précédent billet, quasiment tout le monde passe le nouvel an avec sa famille, ses grands-parents, ses parents, frères et soeurs...). On mange également du 餅 (mochi), du riz cuit écrasé et pétri qui forme une pate chaude. Pour plus de précisions, demandez à google-sensei!Aussi, je n'avais jamais vu autant de voitures sur les routes, même du côté de chez nous! Vraiment impressionant! Tout le monde se rend en effet dans leur ville natale avec leur famille pour aller chez leurs parents.Quant à nous, bande d'expatriés, nous avons passé un repas de nouvel an dans notre dortoir. Sans japonais... C'était quand même l'occasion pour les français d'épater la galerie avec nos 1001 merveilles culinaires : tarte aux oignons, papillotes de saumon, croque-monsieurs, rôti de porc, foie-gras, gâteaux et cakes divers...Aujourd'hui, c'est le 1er Janvier 2010 et tout est très calme (j'ai pu admirer le premier lever du soleil de l'année!).Très peu de personnes dans les rues, tous les magasins, sauf les コンビニ(convini) et MacDo je suppose, sont fermés. Le ciel est bleu, dégagé, il ne souffle qu'un très léger vent. Les distributeurs automatiques ne marchent pas non plus (ca m'avait surpris l'année dernière, je ne me suis pas fait avoir cette année!). On ne peut pas sortir les poubelles car les camions-bennes ne passent pas.A l'heure où j'ecris ces lignes, je me demande encore si je vais aller au 明治神宮 (Meiji jingû), un sanctuaire Shinto très connu, pour le 初詣 (hatsumôde), première visite des temples. Il doit actuellement déborder de monde, pour avoir expérimenter ça l'année dernière et du coup je rechigne à braver ça...Plus concrètement, c'est à cette occasion que les japonais vont faire leur voeux de succès ou de bonheur pour la nouvelle année. On prend également des お守り (omamori), petites amulettes porte-bonheur qui devrait assurer santé ou réussite scolaire pour son possesseur. On tire également sa chance grâce aux おみくじ (omikuji). Ce sont des petits bouts de papier où il est écrit des prédictions pour l'année. Ils doivent servir de guide afin d'éviter les malheurs et trouver le bonheur. L'année dernière, j'avais tiré 大吉 (daikichi), grande chance! J'espère que cette année aussi... Dans le pire des cas, si le résultat est mauvais, je le nouerais à une branche d'un pin (en principe, c'est devenu interdit de nos jours dans beaucoup d'endroits car ca cassait sous le poids des papiers) pour conjurer le mauvais sort!C'est tout pour ce billet.Excellente année 2010 à tous! ou plutôt あけましておめでとう comme on dit par ici!
PS : Au départ, avant de commencer à écrire ce billet, je voulais me plaindre du fait que le soleil je le vois jamais se lever mais toujours se coucher (vers 4h40 de l'après-midi)... c'est maintenant chose faite.PS2 : Si c'est trop dur à lire avec tous les caractères japonais, dites-le moi en comment et je n'en mettrai plus.EDIT : Aujourd'hui 2 Janvier, j'ai été invité chez une famille japonaise et voila à quoi ressemble la table pour le nouvel an.

Pays: 

Commentaires

Portrait de Thomas B

Les Japonnais fêtent le Nouvel An "occidental" tout en passant à l'année du Tigre (donc calendrier chinois)??? Y'a pas comme un soucis?

hum....
tout ce que je peux te dire c'est que dans les sanctuaires shinto y'a plus que du tigre (fini la vache) et que c'est le cas aussi pour les cartes de voeux :/

mais je suis d'accord avec toi, c'est bizarre!

Pages

Nouveaux membres

  • bbarron
  • asaadana
  • akamoua
  • bbarthes
  • adelahougue

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer