Vous êtes ici

Les chauffeurs de taxis

Le taxi est un moyen de transport bien pratique en Chine. Pas trop cher (quoi que les prix grimpent, grimpent, surtout à SH), présents partout, à toute heure, et en quantité importante (je soupçonne le tier du parc automobile shanghaien d'être des taxis), ils sonnent toujours présents à l'appel (contrairement à la France, ou il est impossible d'en trouver quand on est perdu dans la rue/coincé sous une averse/etc.).On retrouve 2 types de taxis :- les taxis officiels, très pros, avec chauffeurs en uniformes, barricadés derrières leur cage en plastique. A l'exception des taxis rouges bordeaux (il y a plusieurs couleurs de taxis à SH, en fonction des companies. Mais tous conduisent des Santana), qui sont réputés pour être des escrocs (à éviter donc).- les taxis au black. Là, c'est beaucoup plus au petit bonheur la chance (mais moins cher encore, à condition de bien marchander son prix). A côté de l'université, ils conduisent tous des QQ (voiture la moins cher sur le marché, de chez Chery Automobile il me semble. Des espèces de petits trucs multicolores, qui pullulent à côté du campus, sauf quand les flics rôdent dans le coin), c'est ainsi qu'on les reconnait.Par contre, avec le taxi, vient inexorablement le chauffeur. Et on peut tomber sur tout et n'importe quoi. Le petit vieux sympa, le monsieur qui raconte sa vie (et mon fils, ..., et moi,... et ma femme...), le monsieur qui nous donne des conseils anti-gueule de bois lorqu'on ramène un pote bourré (boire du vinaigre, pour le faire vomir et vider l'estomac, puis machouiller des feuilles de thé), le fan de foot (Platini... Zidane... et dans les cas extrême, récite toute l'équipe de France, en fonction des matchs/années/évènements sportifs), l'anti-sarkozyste (et oui, ça se trouve même ici. "Sarkozy, il est nul" "Chirac était beaucoup plus sympa. Chirac est un grand ami des chinois". Vous l'aurez compris, ici, ils aiment bien notre ancien président), et bien évidement, ça ne pouvait pas rater, je suis finalement tombée sur un obsédé. Juste là, tout à l'heure.Extrait de conversation :- Et ton copain ?- Au USA.- Tu n'en a pas un en Chine ?- Non.- Pourquoi ?- J'ai déjà un copain.- Mais il est loin, il faut en avoir un en Chine, aussi !- Pas envie.- Vraiment ? Pourquoi pas ?- Je viens de le dire, un seul me suffit, pas envie d'un autre. Et puis, ça ne se fait pas.- Mais tu fais comment ? Les filles, c'est comme les mecs, ça a des besoins, aussi !- ...- Genre, quand tu as envie de coucher ?- Je me débrouille.- Tu n'a vraiment pas envie d'un petit copain chinois ?- Non- Si tu veux, je peux être ton petit copain chinois.Et là, je ne sais pas ce qui m'a retenu de répondre "désolée, je ne suis pas interressée, les chinois ont une trop petite b***". Au moins, ça lui aurait fermé le clapet. Parce que mine de rien, le trajet à duré une petite heure...Bref, tout ça pour dire que les taxis, c'est quand même beaucoup plus pratique en Chine qu'en France, mais que les gens sont, en fin de compte, pareils partout (et que les chinois aiment beaucoup, voir trop, les français. Je n'ai jamais autant parlé foot et politique extérieure française qu'avec les chauffeurs de taxi chinois).

Pays: 

Commentaires

Portrait de Violette

hi hi ca me fait penser aux chauffeurs de taxi au Portugal...
En Ecosse, ils ne sont pas tres bavards... :(

Portrait de Thomas B

Hé bien...

C'est marrant, j'avais eu le même type de discours de la part d'une laborantine chinoise avant de partir de mon stage (les propositions en moins, bien entendu...)
Comme quoi la fidélité ne semble pas être une valeur des plus chinoises.

Je vais ajouter sur mon CV que je peux mettre les gens dans l'embarras à 10000 km de distance... la classe, quoi!

Portrait de Baptiste

moi je dis c'est truqué cette conversation lol

les taxis mexicains ont l'air pareil que les chinois, une voiture sur 3 est un taxi. Et donc c'est super pas cher, tellement pas cher que si j'essaye de comparer avec la france ça me fait pleurer, et je vais plus jamais vouloir payer un taxi français

ici au lieu de officiels et pirates, à México, c'est taxi que tu prends dans sa base, ou taxi que tu prends dans la rue. Avant ils conduisaient des coccinelles, la production ayant cessé en 2000 et des poussières, c'est hélas maintenant des Nissan Tsuru. Vachement moins drole.

Bon en fait ya des taxis officiels dans les centrales de bus ou aéroport, qui te font payer 5 fois le prix normal, donc je les évite, ignorant les recommandations des guides touristiques, et je ne me suis pas encore fait violer.

Mais bref. Ils sont généralement pas très bavard, enfin pas avec moi, mais comme moi je ne dis jamais rien ça les incite pas à parler

Je confirme la véracité de cette conversation. Comme me l'a dit une amie "pas de bol, tu as du tomber sur le seul chinois libéré". Disons qu'en général, ils sont plus discret, et fonctionnent plus en sous-entendus. Là, ça n'était pas le cas. Mais sinon, tout simplement, ils sont contents de rencontrer des étrangers, et sont curieux, surtout quand on sort des grandes villes. Et comme la France est depuis toujours bien vue par les chinois... (et les français sont tous romantiques, allez savoir ce qu'ils entendent par là... En fait, je crois que pour eux, romantique=Dom Juan. Mais comme je l'ai dit, ils n'osent pas dire les choses franchement, et adoucissent les termes employés).

Mais sinon, effectivement, la fidélité n'a pas l'air de faire partie des moeurs chinoises. Quand on voit que c'est l'habitude parmis les hommes d'affaires en voyage d'aller voir les putes, ou d'avoir de nombreuses maitresses... Un reste des concubines, je pense.
Mais d'un autre côté, parmis les étrangers aussi, la fidélité n'est pas toujours de mise. J'entends beaucoup de personnes dire "ce qui se passe à l'étranger, reste à l'étranger", et profiter sans mauvaise conscience des diverses rencontres qu'ils peuvent faire en boîte. Il faut dire que j'ai l'impression que beaucoup de chinoises sont ravies de "faire connaissance" avec des étrangers.

Portrait de Thomas

Tu parles pour Mexico mec, bon ok ya énormément de taxi ici aussi à Toluca au Mexique. C'est pas cher mais j'en prends pas souvent car c'est quand même au moins 3 fois plus cher que le bus.

Sauf les colectivos, des taxis qui attendent d'être plus ou moins pleins pour partir. Il n'y en a pas à Mexico mais ici si et ils sont moins chers. Même s'ils sont pleins ils peuvent s'arrêter pour te prendre si jamais ta destination est sur son chemin... ce qui fait que j'ai déjà pris le taxi à moitié sur le frein à main avec une fille sur les genoux.

Cependant j'ai jamais vu de taxi utiliser la malle(le coffre pour les non toulousains et les non lusithophones). Au Mexique c'est pas trop incongru de faire monter un ami dans le coffre quand on est nombreux, d'ailleurs j'ai déjà transporté un Mexicain dans mon coffre à Marseille...

Pages

Nouveaux membres

  • hberthier
  • vhuang
  • crambert
  • bbarron
  • asaadana

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer