Vous êtes ici

Noël au pays du VIA

Comme promis, plus d’informations sur le Volontariat International (VI)Tout d’abord, il se décline en deux catégories : Le VI en Entreprise (VIE) et le VI en Administration (VIA), qui sont globalement analogues avec quelques différences que je développerai plus tard.A qui cela s’adresse-t-il : Le VI est ouvert aux jeunes de 18 à 28 ans, de nationalité Européenne (ressortissant de l’Espace Economique Européen : UE + Islande + Norvège + Lichtenstein), à jour niveau service national et avec un casier judiciaire vierge. Petite précision concernant la date : c’est 28 ans maximum pour l’inscription sur les listes de candidats. Le départ en mission pourra se faire le jour de votre 29e anniversaire au plus tard.Caractéristiques : On ne peut effectuer qu’un seul VI dans sa vie. Les missions vont de 6 à 24 mois et, pour les plus courtes, il est possible de reconduire son contrat dans la limite d’une durée totale de 24 mois. Il est possible d’effectuer son stage 3A dans le cadre d’un VI !Le VI est placé sous la tutelle de l’Ambassade de France dans le pays où s’effectue la mission. Il perçoit une indemnité, non imposable, constituée d’une part fixe et d’une part variable. Cette dernière dépend uniquement du pays d’affectation, pas du niveau d’études ou du poste, et est recalculée tous les 3 mois en fonction de l’évolution des taux de change, des conditions de vie dans le pays, etc. Le salaire est versé en Euros, sur un compte français. Il est donc nécessaire de chercher les bons plans en matière de transferts internationaux. J’y reviendrai plus tard.Les gros plus du VI : Expérience « cadrée » à l’international (travail en milieu français pour les gens pas trop à l’aise en langues étrangères), rémunération attractive, prise en charge du trajet (aller et retour), prise en charge du transport de 150kg de bagages en fret aérien (aller et retour), prise en charge couverture socialeLe VIE s’effectue, comme son nom l’indique, dans une entreprise. La boite doit être française et la mission se dérouler à l’étranger. Il est possible (et même recommandé) de démarcher des entreprises en candidatures directes pour trouver un poste. Le VIA s’effectue généralement dans les ambassades/consulats de France, les associations culturelles, les ONGs, les services de recherches/labos universitaires, etc. Il n’est pas possible de démarcher directement ces organismes administratifs, il faut « se contenter » de répondre aux annonces de postes.Les rémunérations ne sont pas identiques entre VIE et VIA pour un même pays. Les VIA tendent à être payés un peu plus que les VIE.Voila pour la présentation rapide de la bête, vous trouverez des infos plus détaillées (dont les grilles de salaires) sur le site qui gère les VI : http://www.civiweb.com/. C’est également sur ce site qu’il faudra vous inscrire pour répondre aux annonces.Petits conseils pratiques pour votre recherche : -Commencez tôt : il y a des gens qui cherchent depuis plusieurs mois voire années. Les VI sont des postes intéressants et donc recherchés.-Utilisez l’agent de recherche : il vous permettra de trier les offres sur la base d’un grand nombre de critères : VIE ou VIA, durée, niveau d’études, zone géographique voire pays et domaine d’activité. -Cherchez large : n’hésitez pas à cocher tous les domaines d’activités qui vous semblent pertinents, même de loin. Les annonces sont parfois bizarrement rédigées et échouent dans des endroits inattendus.-Suivez l’affaire : certaines offres partent très TRES vite. Celle du poste que j’occupe est restée sur le site moins d’une semaine. Consultez le donc régulièrement (ça prend 5 minutes le soir si votre agent de recherche est correctement paramétré). En effet, chaque offre est retirée du site une fois que le nombre de candidatures recueilli semble suffisant aux recruteurs.Par conséquent, ayez toujours une ébauche de CV et de lettre de motivation sous le coude, que vous pourrez rapidement adapter à l’offre. Les modifications doivent réellement porter sur la mise en évidence de vos points forts vis-à-vis de l’offre. S’il vous faut une semaine pour adapter votre CV et encore 2 jours pour le faire relire par votre petite sœur, vous allez louper des trucs.Dernier point : sauvegardez l’offre dans un coin. Parce qu’une fois l’offre retirée du site, vous ne pourrez plus y accéder (logique) et aurez l’air vraiment bête si on vous appelle pour un entretient 2 mois plus tard et que vous êtes aux fraises. Comment ça se passe (VIA) : Le processus de recrutement et d’affectation est le suivant : -Les offres sont récupérées. Pour mon poste, par exemple, ça atteint très très vite plusieurs centaines. Une première phase de tri par le Ministère des Affaires Etrangères (MAE) élimine le plus gros des candidats et sort une dizaine de noms.-Ces dix candidatures sont envoyées au service où se déroulera la mission, qui les étudie et sélectionne une short-list de 3 personnes, qu’il renvoie au MAE.-Le MAE convoque les 3 personnes pour des entretiens individuels à Paris et sélectionne.-Suivent les histoires de paperasse, visite médicale, obtention d’un passeport de service, etc. Ca prend généralement plusieurs semaines et ça laisse donc le temps de prendre contact avec ses futurs collègues, de s’occuper des 150kg de bagages, de la recherche d’un appart, etc. etc. Les documents à prévoir pour faire avancer la machine : deux copies d’acte de naissance et un relevé de casier judiciaire, des copies de vos diplômes (des relevés de note font l’affaire si, comme moi, vous ne les avez pas encore obtenus). Faites les demandes dès que les gens du MAE reviennent vers vous concernant le poste : c’est gratuit mais ça peut prendre du temps (je ne parle pas des tonnes de photos d’identité dont vous aurez besoin, c’est systématiquement inclus dans le package « démarches administratives »). Pensez également à vérifier comment les permis français et international sont considérés dans le pays où vous allez (même si, dans mon cas, le statut officiel m’a permis de récupérer automatiquement un permis US ^^)Il vous faudra passer récupérer votre passeport à l’agence de voyage du MaE à Paris et vous charger des éventuelles demandes de visa. Avec votre passeport « diplomatique », ça se réduira à une formalité. Pensez-y : les frais de déplacement pour le dépôt de demande de visa vous seront remboursés par contre, on m’a refusé le remboursement de mon aller-retour à Paris pour aller chercher mon passeport visé sous prétexte qu’il peut être envoyé par la poste. Enfin, une fois votre visa en poche, retour (ou coup de téléphone) à l’agence de voyage du MaE pour fixer votre plan de vol.En parallèle, vous aurez droit à quelques formalités annexes mais vraiment rien de sorcier.Histoires de sousVérifiez avec votre banque si elle peut vous proposer des partenariats avec une banque locale. Assurez-vous des conditions de transfert de fonds entre les comptes (nombre limité ? coût ? temps de transfert ?) pour vous éviter de mauvaises surprises. Pour exemple, je suis chez HSBC, qui est présente dans de nombreux pays et qui propose un package pour les étudiants, incluant l’ouverture d’un compte dans une banque HSBC à l’étranger. Ca va assez vite, par contre méfiez-vous de l’incapacité des gens qui traitent ça. J’ai eu un certain nombre de mauvaises surprises, entre autres :-Le conseiller en France m’avait dit que je devais « lier » mon compte US à une agence aux USA pour obtenir un RIB avec un numéro IBAN et BIC et ainsi pouvoir mettre en place l’outil de transfert de fonds par internet. Une fois arrivé aux States, on m’a expliqué que BIC et IBAN n’étaient pas utilisés ici et qu’ils étaient remplacés par un code SWIFT (qu’on m’avait filé sans me dire de quoi il s’agissait 2 semaines avant que je parte). Résultat des courses, il a fallu attendre un certain temps avant que je puisse enfin avoir de l’argent sur mon compte US.-Lors de l’ouverture du compte depuis la France, il est normalement possible de commander carte bleue et carnet de chèque et de demander à ce qu’ils soient envoyés dans une agence HSBC dans le pays de destination, comme ça, dès son arrivée, tout est prêt. Sauf que, d’après mon cher conseiller, ça n’est pas possible dans le cas des USA (ils ne peuvent pas conserver ces documents à l’agence). Je pars donc sur le principe de les commander une fois arrivé. On me dit qu’il est possible de demander à ce qu’ils soient envoyés à l’agence (sic !). Ma carte sera finalement envoyée… à mon adresse en France !! Moralité, arrangez-vous avec vos futurs collègues et demandez à ce que vos moyens de paiement soient envoyés chez eux ou à l’endroit où vous bosserez, vous gagnerez 3 à 4 semaines…A la lumière de ces joyeusetés indicibles, pensez donc à avoir soit une carte qui vous permet de retirer sans frais dans le monde (HSBC est bien pour ça, mais ça ne marche qu’à leurs distributeurs, donc vérifiez s’il y en a près de votre futur lieu de travail) voire des traveler’s checks ou suffisamment de liquide pour gérer vos (généralement importantes) dépenses du premier mois.L’un des avantages du VIA (je ne sais pas si ça se fait pour le VIE) est que vous recevrez une avance d’un mois de salaire complet juste avant votre départ, qui vous permettra d’avoir des réserves pour gérer votre installation.150kg de bonheurJe ne prétends pas vous expliquer ce que vous devez mettre dans vos bagages mais voici quelques petites choses qu’il serait ballot d’oublier (surtout avec vos bagages pris en charge) : -Des adaptateurs internationaux pour les prises de courant !!-Un guide du coin où vous allez-Un couteau suisse et un nécessaire de bricolage, utiles pour monter vos meubles une fois arrivé.-Une petite table/chaise démontable ou pliantes (voir les articles de camping chez Décathlon) peuvent vous laisser le temps de chercher sereinement quelque chose une fois arrivé.-Nécessaire pour cuisine : 1 poêle, une casserole et des couverts pour une personne vous éviteront d’avoir à courir les magasins dès que vous serez entré dans votre appart-Mettez tout ça dans des cantines en métal et emballez bien. Evitez que le contenu de vos malles puisse bouger : c’est du transport fret, ça ne sera donc surement pas traité avec douceurAh oui, et Joyeux Noël!

Pays: 

Nouveaux membres

  • hberthier
  • vhuang
  • crambert
  • bbarron
  • asaadana

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer