Vous êtes ici

Thanksgiving

Je vous parlais il y a peu de cette étrange rencontre faite lors de la soirée "Beaujolais Nouveau" organisée à Los Angeles. Suite à cette discussion, je m'étais donc retrouvé invité à fêter Thanksgiving avec de (presque) parfaits inconnus américains. Je n'avais rien d'autre de prévu, c'était une super expérience (et j'avoue avoir été particulièrement intéressé par l'expression "Food will not be a problem" lâchée par la maîtresse de maison), j'ai donc dit oui.
On lui apportera des oranges La résidence de mes hôtes se trouve à Orange County, le comté situé juste au Sud de Los Angeles. Il est particulièrement intéressant car bien que ce soit (de loin) le plus petit comté de Californie (du Sud), c'est aussi le 2e comté le plus peuplé de Californie (tout court) et l'un des comtés les plus riches de US (dans le top 100 du recensement de l'an 2000). Ma bouteille de champagne et moi prenons donc le chemin du Sud, le coeur léger car en ce jour où tout le monde se retrouve dans la chaleur du foyer familial, il n'y a personne sur les routes.

Je ne savais même pas qu'il pouvait y avoir du vert sur cette carte

Je manque même de me tuer en prenant des photos de l'éclat mordoré du soleil couchant sur les buildings de Downtown pendant que je roule (d'habitude, j'ai plutôt le temps de cadrer mes photos et de penser au suicide en attendant de pouvoir avancer de quelques mètres...), c'est-y-pas merveilleux?

C'est encore plus chouette sur les montagnes enneigées dans le lointain mais on ne les voit pas... c'est con, hein?

Traditions et libationsJ'arrive à destination, suis accueilli à la porte par Polly et me fais mettre le grappin dessus par son père et ses frangins, en train de vider des shots de Tequila. Ils m'expliquent que c'est une tradition américaine... je dis banco! On fait connaissance, on vide quelques verres et on discute tandis que le doux parfum de la dinde (ou peut être une autruche, au vu de la taille de la bête) en train de cuire emplit la maison. A l'exception d'un vieil ami de Robert (le maître de maison) je suis le seul à ne pas faire partie de la famille, qui compte 5 enfants, dont les plus âgés sont mariés et ont même des enfants. On discute études, boulot, voyages, le tout dans une ambiance des plus sympathiques.

Repas (g)astronomiqueJe m'attendais à ce qu'il y ait beaucoup de bouffe sur la table mais j'avoue tout de même avoir été soufflé par le nombre et la taille des plats. Vous voyez le genre? Il y a bien sûr les incontournables : -Dinde et farce-Sauce à la canneberge-Purée de pommes de terre-Patates douces -Gravy (une sauce épaisse à base de crême et de jus de cuisson)
Mais aussi divers à-côtés : -Jambon braisé-Salade de céleri -Gratin de haricots verts-Grains de raisin à la crème (amoureusement surnommés "eyeballs")-Un ou deux plats supplémentaires perdus dans les brumes de la soirée (voir plus bas)-Tartes à la citrouille, tarte aux pommes, cheesecake à la citrouille
Le tout est précédé d'une courte énonciation des grâces par l'un des fils de la famille. C'est vrai que le "Amen" final, repris par l'assemblée, sonne mieux que "Haro sur la boustiffe!" (ou que "Dibs on the eyeballs!" dans ce cas).

Ahem... Les discussions vont bon train et le vin coule à flots. On fête le premier Thanksgiving de la petite dernière et le mien aussi, par la même occasion. L'ambiance est très sympa et le fait que tous les plats soient sur la table en même temps évite que le repas s'éternise et permet à tous d'en profiter. Les convives quittent petit à petit la table à la fin du repas, ne laissant que quelques irréductibles attablés (dont votre serviteur). Le vin, lui, coule toujours à flots mais c'est la bouteille de Veuve-Cliquot que j'ai ramenée qui m'achèvera. Traitresse! Je me réveille, tout surpris (beaucoup plus qu'on ne se l'imagine, en fait), dans le clic-clac du salon sans savoir comment j'y suis arrivé ("Ahem..." en effet). Je me console un peu en apprenant que je ne suis pas le seul à avoir un peu (beaucoup) mal au crâne ce matin mais ça manque quand même de classe...
Bref, Thanksgiving c'est vraiment sympa à de nombreux points de vue... mais gare à la veuve.

Pays: 

Commentaires

Portrait de iabouljamal

-c'est pas bien de prendre des photos "while driving"
-sinon je connais une autruche qui n'aimera pas "de la dinde (ou peut être une autruche, au vu de la taille de la bête) " ;-)

sinon Merci beacoup pour le temps que tu consacres à ce "partage", perso: c'est toujours un moment d'évasion que de lire les billets de ce blog :)

Portrait de Thomas B

-Je sais... je devrais engager un sidekick professionnel pour prendre mes photos (ou un chauffeur pour me faire la conduite)
-Je m'étonne qu'elle ne me soit pas encore tombée sur la couenne (je viens de lire que les autruches éventraient les lions à coup de tatane oO'). L'air des Cornouailles ne lui irait-il pas?

Sinon, heureux que ça te plaise... je n'ai malheureusement pas l'impression qu'il y a grand monde qui passe par ici à part la volaille préhistorique, toi et moi.

Portrait de nlehuby

Y a moâ aussi !

Mais si tu veux nous aider à recruter des expat, fais toâ plaisir, parce que je commence à fatiguer perso ^^

Portrait de Thomas B

J'étais déjà un sale asocial à l'Ecole alors c'est pas maintenant que je suis un 5A über-aigri que ça va s'améliorer, hein...

Bon, par contre, je balance pas mais un certain Pierrick Paillet devrait avoir des trucs à raconter d'ici pas longtemps. ^^

Portrait de Violette

bah tu peux t'empoisonner si tu le souhaites. Et puis faut deja l'attraper l'autruche, avant de la manger!

Pages

Nouveaux membres

  • vhuang
  • crambert
  • bbarron
  • asaadana
  • akamoua

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer