Bienvenue sur le site d'ISF Provence

  • Le mot de la Présidente

Parce qu’un peu d’histoire ne fait pas de mal, rappelons que Ingénieurs Sans Frontières (ISF) a été créée en 1982 et constitue la première initiative de solidarité internationale provenant d’un milieu ingénieur. Ingénieurs Sans Frontières est aujourd’hui présente dans 60 écoles d’ingénieurs à travers la France et notamment en tant que groupe ISF Provence, à l’Ecole Centrale Marseille.

Il va sans dire que depuis toutes ces années, ISF a beaucoup évolué. Si la volonté première était d’apporter une aide technique à des pays en difficulté, on s’est vite rendu compte que les petits étudiants ingénieurs manquaient de compétence tout autant que de recul concernant les solutions à apporter. A présent, la volonté d’ISF est de travailler en forte collaboration avec les acteurs locaux pour construire des solutions communes, en renforçant les capacités déjà présentes sur place. En gros, le jeune blanc occidental a tout autant à apprendre du noir africain que l’inverse ! Et cette année, c’est au Togo que se rendront trois membres d’ISF pour étudier la question de la valorisation des déchets plastiques au village d’Alavagnon.

Mais ISF, ce ne sont pas que des actions au Sud, ce sont aussi des actions se déroulent au Nord, appelées Education au Développement. Et oui, comment vouloir améliorer un système à des milliers de kilomètres de chez nous sans se poser de questions sur notre mode de fonctionnement à nous ? C’est en ce sens que l’on a organisé cette année la Semaine du Développement Durable et la Quinzaine du Commerce Equitable. A travers le festival Alimenterre, on développe aussi la question de notre action quotidienne, de ce vote qui n’est pas celui des présidentielles ou des législatives mais qui a un impact non négligeable, de ce vote à travers nos modes de consommation pour un système plus ou moins juste, plus ou moins respectueux de l’environnement et des hommes.

Centrale Marseille forme les ingénieurs de demain, ceux qui combinent Esprit d’Innovation et Sens des Responsabilités. Avons-nous bien conscience des responsabilités qui nous incombent en tant qu’ingénieur ? Les solutions techniques que nous serons peut-être un jour amené à apporter sont- elles toujours neutres ? Est-ce qu’il n’y a pas un sens politique lié à la technique ? Ce sont également ces questions que l’on se pose au sein d’ISF. Avec le comité FormIC (Former l’Ingénieur Citoyen), nous souhaitons soulever le débat autour de la responsabilité des ingénieurs en prenant en compte les enjeux sociétaux, environnementaux et géopolitiques du monde actuel. 

Clémence REBOURG, Présidente d’ISF PROVENCE pour l’année 2017