Notre Engagement

Le fondement de notre engagement : la prise de conscience de la responsabilité particulière de l’ingénieur dans la construction du développement durable.
 
Nous considérons comme fondamental de permettre aux générations présentes de répondre à leurs besoins, et ce sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.
Aujourd'hui, le développement est dominé par la technique, c'est-à-dire la recherche de l'efficacité maximale. L'accomplissement des valeurs humanistes n'est alors qu'un vœux pieux, et la considération de l'humain, remplacée par la rentabilité.
L’ingénieur, en tant que maître d’œuvre possède donc une responsabilité particulière dans la collectivité. Son rôle est essentiel pour que la technique soit questionnée et reste un outil au service de l’homme.
En résumé, Ingénieurs Sans Frontières se veut un mouvement social d’ingénieurs et de citoyens participant à la construction du développement durable de la planète.
 
 
 La finalité de notre projet associatif : lutter pour un exercice harmonieux des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels au niveau mondial.
 
« Le développement, c’est-à-dire la satisfaction des besoins de l’humanité, suppose pour être durable de ne pas construire lui-même ses propres obstacles. Les conséquences, à moyen et long terme, des orientations choisies ne doivent pas aboutir à des impasses sociales, économiques, biologiques ou environnementales. [...] les êtres humains sont au centre des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature. »
Nous adhérons au concept de développement durable défini au sommet de la Terre de Rio en 1992 (rappelé ci-dessus), et nous souhaitons la réalisation du droit inaliénable qu’a tout homme et toute femme en collectivité de façonner leur destin commun.
L'accomplissement de ce droit (et de ceux qu'il implique) est néanmoins compromis par l’existence pérenne de dépendances et d'injustices (les deux étant liés). Nous faisons donc de la lutte contre toutes les formes de dépendances génératrices d’inégalités au niveau international, notamment celles qui touchent les plus défavorisés, la priorité de notre action.
Ces dépendances étant actuellement favorisées par un modèle socio-économique dominant, nous désirons donc promouvoir les alternatives.
Enfin, chacun de nous partageons un droit et une responsabilité dans la construction du monde de demain ; par conséquent, la solidarité internationale et intergénérationnelle est au cœur de nos activités.
 
Nos principes d’action : une pratique critique de la démarche de l’ingénieur dans des réseaux solidaires de partenaires.
 
Nous recherchons la réappropriation de la technique par les populations qui nécessite une forte complémentarité entre actions de terrain et participation aux débats. Ainsi nous visons à opérer sur tous les terrains où sont présents les ingénieurs (écoles, entreprises, société civile, etc) afin aussi d’accroître la pertinence des réflexions à l'aide des expériences pratiques et de mettre nos actions de terrain en regard des questions globales qui nous sont posés.
Par ailleurs, les interdépendances entre les domaines exige une approche multidimensionnelle que nous recherchons dans de nombreux partenariats et réseaux.
Enfin, notre approche resposable et responsabilisante pour les populations implique un questionnement permanent exigeant des connaissances et les connaissances de nos limites. L'appréhension de l'impact de nos actions fait donc pleinement partie de notre démarche.
 
L’association de solidarité internationale Ingénieurs Sans Frontières se donne donc pour mission de participer à la construction du développement durable par une pratique critique de la démarche de l’ingénieur.

Pour plus de détails, nous vous invitons à lire la charte complète